Gestion de la retenue du barrage de Diama:SECURITE et FIABILITE



Avec les barrages de Diama et de Manantali, les Etats membres de l'OMVS se sont dotés des outils stratégiques nécessaires pour l'exploitation rationnelle et la maîtrise des eaux du fleuve Sénégal.
Gérée à la cote 1,50 m IGN, la retenue du barrage de Diama a un volume de 250 millions de m3 et couvre une superficie de 235 km2. A la cote 2,50 m IGN, la retenue a un volume de 585 millions de m3 et s'étend sur une superficie de 433 km2.
L'influence de la retenue de Diama s'étend jusqu'à Boghé, à 350 km de Diama, pour une cote de retenue de 1,50 m IGN et jusqu'à Saldé, à 450 km de Diama, pour une cote de retenue de 2,50 m IGN.

En règle générale l'objectif de gestion est de maintenir le niveau de la retenue à la cote la plus haute possible et le plus longtemps possible tout en respectant des consignes garantissant la sécurité du barrage.
Les principes de gestion de la retenue du barrage du Diama sont :
-En période de crue, le niveau de la retenue est maintenu à la cote 1,50 m IGN à Diama, par ajustements successifs des positions des vannes. En cas d'effacement de toutes les vannes, en fonction de l’ampleur de la crue, le régime d'écoulement naturel est établi au niveau du barrage.
- En période d'étiage, pendant laquelle la retenue de Diama est alimentée essentiellement par les eaux turbinées ou lâchées au barrage de Manantali, le niveau de la retenue est régulé à des cotes se situant autour de 2,10 m IGN.
 
L’extension des digues latérales du fleuve Sénégal en amont de Rosso, permet de rehausser la cote de gestion de saison sèche de la retenue de Diama jusqu’à 2,50 m IGN.
- Le début et la fin de la saison d'hivernage correspondent à des périodes de transition : baisse progressive du niveau de la retenue en Juillet et hausse graduelle en à partir de fin Octobre.
 
Aujourd'hui, les secteurs d'utilisation des eaux du fleuve Sénégal sont constitués par :
- l'agriculture irriguée: cultures céréalières, maraîchères et industrielles,
- l'approvisionnement en eau de centres urbains (Dakar, Saint-Louis, Richard Toll, Kayes, Rosso, Nouakchott, etc.), soit directement à partir du fleuve Sénégal, soit à partir de systèmes hydrauliques latéraux annexes;
- la production d’énergie hydroélectrique, par la centrale construite au pied du barrage de Manantali ;
- les activités liées à la culture de décrue et à l'environnement: inondation des cuvettes, lacs et dépressions, approvisionnement en eau contrôlée des parcs naturels, alimentation en eau des marigots, etc.

La fonction "Gestion des eaux"

C'est est un ensemble d'opérations dont le but est de mettre à la disposition des usagers des ressources en eau en quantité suffisante et dans de bonnes conditions d'accès. Elle est organisée selon les étapes suivantes :
 
  1. expression et quantification des besoins par les différents usagers agricoles, agro-industriels, industriels et urbains,
  2. élaboration de projets de programmes de gestion des retenues de Diama et de Manantali par les structures de l’OMVS (Haut Commissariat, SOGED et SOGEM) ;
  3. adoption par la Commission Permanente des Eaux (CPE) des programmes de gestion des retenues de Diama et de Manantali sur la base des besoins exprimés par les usagers ;
  4. mise en oeuvre par les Sociétés SOGED et SOGEM des programmes de gestion adoptés par la CPE ;
  5. évaluation de l’état d’exécution des programmes de gestion des retenues des barrages par la CPE.
La Commission Permanente des Eaux est composée des représentants des Etats membres de l’OMVS et des usagers des eaux du fleuve Sénégal. Elle émet un avis consultatif à l’adresse du Conseil des Ministres.

COREDIAM

COREDIAM est un logiciel destiné au calcul de la courbe de remous du barrage de Diama.
Il permet de prévoir l'évolution de la ligne d'eau le long du fleuve Sénégal entre Bakel et Diama, à partir des hauteurs d'eau observées à Bakel ou à Kaédi et de la cote de gestion du Barrage de Diama.







L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        




Restons en contact! Inscrivez-vous pour suivre notre actualité

Suivez-nous sur Twitter

Suivez-nous sur Facebook




Webmail SOGED

Vidéo à la Une
Facebook
Photothèque
Facebook
Twitter
Mobile